mar.

28

févr.

2012

Scrap alors !

Mon P'tit Prince a eu 8 ans, hier ! Il est ami avec les roses qu'il connait sur le bout des doigts (ou presque). Petit frère de trois filles, il est attentif, sensible ; il connait l'attrait de ces fleurs, leur parfum, leur fraicheur, leur faiblesse mais aussi leurs épines, leur piquant... Il aimerait aussi partager sa chambre avec un mouton (avoir un frère)...

 

Alors, pour tout l'amour qu'il nous donne, je lui ai scrapé une carte. Bon, celles qui me connaissent, savent que ça n'est pas mon fort mais, c'était l'occasion de m'y réessayer et comme mon P'tit Prince est toujours très reconnaissant pour ce qu'on lui bidouille...

 

Cette carte communique un message caché dans une petite boite recyclée (un emballage de piles). J'ai trouvé l'idée sur le blog "Les Petits Pieds Canadiens", source intarissable de trèsors. Merci Cécile pour cette fabuleuse idée !

 

Pour le découvrir, suivez le sens des flèches... La première photo est celle de la carte posée à plat pour que les petites étoiles masquent le secret. La seconde, carte posée à la verticale, le dévoile. 

Version "message caché"
Version "message caché"
Version "message dévoilé"
Version "message dévoilé"

Le support est une page canson recouverte de tissu (celui utilisé pour le protège cahier de texte). Le tampon "étoile" est un tampon "home made" utilisé pour les emballages cadeaux. L'effet "piqûre sellier" du disque rouge est réalisé à l'aide d'un feutre blanc. J'ai aussi utilisé des petits boutons (clin d'oeil à Magali), des trombones couleurs, des attaches parisiennes, de la sangle, des caissettes à cupcakes... Et le volume des tampons est réalisé grâce au collage d'adhésif double-face.

 

Je vous montre les détails.

Bon ! Maintenant, je fais appel à vos comm' (même si vous semblez toutes avoir disparu de la surface de la terre, à moins que vous ne dévaliez les pistes enneigées...). Et je vous demande de me donner sincèrement votre avis. Surtout les scrapeuses... Conseils, erreurs commises... J'ai besoin d'avancer sur la question et j'ai beaucoup de mal à avoir du recul dans ce domaine. Eh oui ! le scrap c'est une vision de l'esprit et il y a toujours un truc qui m'échappe...

8 commentaires

mer.

22

févr.

2012

Protèg' le !

Mon P'tit Prince est parfois doux comme un agneau, avec moi, le soir à l'heure du coucher ou le matin au réveil mais avec son cahier de textes, il serait du genre "grosse brute épaisse".

 

Du coup, à la veille de ces vacances d'hiver, ce cahier ne ressemblait plus à rien d'autre qu'à un vieux torchon.

 

J'ai regretté celui que je lui avais acheté l'an dernier avec une couverture cartonnée genre "album". Alors, j'ai foncé dans les supers et hypers du coin mais impossible d'en trouver un similaire. Il a donc fallu que je me rabatte sur un "spiralé".

 

Mais qu'à c'la ne tienne... Euréka ! j'avais trouvé la solution : réaliser un protège-cahier maison, en tissu, ZeDoItYourself des protèg'.

 

Sans tarder, je vous le montre et ensuite, je vous explique tout.

Il a un p'tit côté "vintage", non ? C'est fait 'xprès ! J'm beaucoup ce tissu rayé genre toile à matelas mais avec le noir et le rouge, il a l'air un peu palot et c'est ce que je regrette un peu.

 

J'ai utilisé la technique des appliqués pour le dique noir et l'étoile rouge.

 

L'étoile turquoise est tracée au feutre-textile et brodée au fil de coton ; tout comme le disque et le "04" (son année de naissance : j'avais envie d'un chiffre qui représente quelque chose).

 

Pour la mention "Cahier de textes", j'ai choisi une police qui me plaisait, j'ai imprimé les mots, puis les ai décalqués puis recalqués et rerecalqués sur le tissu (pour qu'ils soient à l'endroit). Enfin, je les ai repassés au feutre-textile rouge ; j'en suis dingue de ces feutres !!! J'ai envie de tout customiser, personnaliser...

 

Maintenant, le protège-cahier en lui-même :

 

- il suffit de mesurer la hauteur du cahier et le tour

 

- on ajoute ensuite 4 cm à la hauteur et 10 cm au tour (pour les rabats)

 

- on reporte ces 2 mesures sur 2 tissus et on les coud envers contre envers à 0.5 cm du bord sauf la dernière hauteur laissée ouverte

 

- on retourne sur l'endroit et on marque les bords au fer à repasser

 

- on ferme ensuite la dernière hauteur que l'on pique ainsi que le tour du rectangle

 

- on replie les bords de chaque côté pour les rabats (environ 4.5 cm)

 

- on repasse les bords pour les marquer et on pique à 0.5 cm du bord, voir + si nécessaire. Le mieux est de faire un essai sur le cahier avant de piquer.

 

Bon, je ne sais pas si j'ai été claire mais vous savez que vous pouvez compter sur moi si vous avez une chite question...

 

Allez ! les vues en détails...

Y'a plus qu'à espérer qu'il résiste à Mini Musclor !!!

 

Avant de vous quitter, je voulais vous montrer les réalisations en fimo de ma Princesse Mononoké, la 2ème de mes filles, âgées de 13 ans. Je suis toute fière d'elle car elle fait des trucs qui m'épatent k'rément et elle fait preuve d'une patience qui m'étonne.

 

Vous me direz ce que vous en pensez ! J'attends vos comm', surtout les spécialistes de la fimo...

 

J'ai photographié ses miniatures à côté d'un stylo pour que vous puissiez mieux vous rendre compte de leur taille !!!

Alors ?

4 commentaires

lun.

20

févr.

2012

Kdo

Un anniv' qui approche à grands pas et...

 

kdos achetés

kdos à terminer

kdos à réaliser

kdos emballés

 

Juste un partage d'idées d'emballage...

 

Papier blanc,

Tampon maison (en gomme),

Encre,

Un bout d'ficel',

Et le tour est joué.

 

Un p'tit côté "nature".

 

Autres idées d'emballage, ici.

6 commentaires

sam.

18

févr.

2012

Tuerie de la mort qui tue !!!

AVERTISSEMENT : Attention ! Chez certaines personnes, l'utilisation de cette recette nécessite des précautions d'emploi particulières qui sont détaillées ci-après.

 

Les glaçages des cupcakes présentées dans cet article engendrent des risques d'accoutumance. A consommer avec modération chez les personnes sujettes à la gourmandise.

 

Bon, vous êtes prévenues ! C'est à vos risques et périls !

 

Pour tout vous dire, ce sont des cupcakes au Nutella (ou autre pâte à tartiner) avec un glaçage au même chocolat. Si le gâteau en lui-même ne m'a pas fait frémir, le glaçage en revanche, c'est k'rément la TURIDLAMORKITU !!! D'autant que j'ai multiplié les risques parce qu'ayant fait 2 différents cupcakes, j'ai aussi fait 2 différents glaçage. Et, vous l'avez compris, le second est tout aussi "dangerous" !

 

Pour première preuve, quelques photos, qui d'ores et déjà devraient vous procurer un électro-choc.

 

Alors, attention les yeux !!!

Bon, ça vous tente ?

 

Alors, la recette du gâteau :

 

- vous mélangez au batteur (pour les courageuses et les puristes à la main) 1 oeuf et 100 g de sucre jusqu'à blanchiment.

- vous ajoutez 40 g de beurre fondu puis 120 ml de lait.

- arrive ensuite le tour des ingrédients secs : 100 g de farine, 1 pincée de sel, 1 càc de levure chimique et 20 g de chocolat en poudre (celui que vous avez dans votre placard).

- enfin, ajoutez 4 càs de Nutella (c'est pas obligé mais le mot est devenu "générique" alors, je l'utilise mais je vous rassure, je ne suis pas actionnaire) et remplissez vos caissettes.

- il ne reste plus alors qu'à enfourner 20 mn à 180°.

- laissez les refroidir complétement car le nappage n'aime pas la chaleur.

 

Passons maintenant aux choses dangereuses : j'ai nommé le glaçage au Nut' :

 

- battez 80 g de beurre mou avec 250 g de sucre glace.

- ajoutez 25 ml de lait puis 3 càs de Nut'.

- laissez refroidir au frigo au moins une demi-heure pour une meilleure tenue du nappage.

- nappez les cupcakes à l'aide d'une poche à douille ou tout autre engin...

- décorez à votre façon...

 

Allez, encore quelques photos "choc" avant le second glaçage.

 

Seconde tuerie, le glaçage chocolat praliné-mascarpone !

 

- mélangez 110 g de mascarpone avec 35 g de beurre mou et 60 g de sucre glace.

- faites fondre une tablette de 170 g de chocolat praliné dessert (le mien : Nestlé) au four micro-ondes, 1 mn 30.

- ajoutez le chocolat au précédent mélange et réservez 30 mn au frigo avant de napper vos cupcakes.

 

Je ne vous remets pas la recette des cupcakes à la vanille qui vous pouvez lire ici.

 

Et encore quelques photos...

Comme vous pouvez le constater sur la première photo, j'ai k'rément chaviré...

 

Et vous, ça vous fait chavirer ?

 

Promis, juré, craché, après l'anniv' du P'tit Prince, je me mets au régime !!! Avant de devenir moi aussi, une TURIDLAMORTKITU !!!

2 commentaires

mer.

15

févr.

2012

SAUM' CUPCAKES

ça fait un bail que les cupcakes salés me tentaient ... Alors, j'ai osé avec pour "fourrage" du saumon fumé. Hummmmm ! J'en raffole !!! Et je me suis dit : "Si c'est loupé, ce sera bon qu'en même.". Et c'était pas loupé et c'était doublement une tuerie de la bouche !

 

Allez ! pour vous mettre en appétit, je vous montre la photo.

Avant de vous donner la recette (trouvée sur le net et bidouillée à ma façon), je précise que j'ai utilisé des grandes caissettes. Celles-ci viennent de chez le suédois.

 

Une autre indication : normalement, ce sont des cupcakes que l'on présente en entrée mais comme j'ai voulu faire d'une pierre deux coups en me disant que pour une fois, mon Petit Prince allait manger, je les ai servis en plat de résistance avec des légumes. Et pour tout vous dire, c'est qu'en même assez riche et donc rassasiant. Conclusion : j'en avais prévu deux par personnes et on a tous mangé au repas suivant.

 

Je me dis donc que pour un pic-nique, par exemple, ça pourrait le faire ou un buffet entre pot'...

 

Dernière info : je n'ai pas eu le temps de prendre de photos de la réalisation mais c'est tellement giga super trop easy que vous pourrez la réaliser les yeux fermés ou presque...

 

Alors, il vous faudra :

- 3 oeufs

- 160 g de farine

- 1 sachet de levure chimique

- 4 càs de lait

- 6 cl d'huile (pour moi, d'olives)

- des herbes : ciboulette, persil

- 4 tranches de saumon fumé

- du sel et du poivre

- 1/2 càc de paprika

- du Saint Moret ou tout autre fromage du genre.

 

A la va-vite, je mélange les oeufs, le lait, l'huile, le sel et le poivre (ne salez pas de trop, le saumon et le Saint Moret s'en chargeront). Puis, les herbes selon vos goûts et le paprika. J'ajoute petit à petit la farine et la levure jusqu'à ce que la pâte soit bien lisse. Enfin, je coupe le saumon en lamelles que j'ajoute à ma préparation.

 

Reste ensuite à verser le tout dans les caissettes et à cuire TH 6 pendant... comme d'hab, pas compté. Personne n'est parfait !

 

On laisse ensuite tiédir les cup' et on prépare le Saint-Moret avec un peu de jus de citron et d'herbes. Il est peut-être possible de monter ça en chantilly mais pour le coup, je n'avais pas le temps à consacrer à ce doux et savoureux fromage. N'oubliez pas de le remettre au frigo !

 

Au moment, de servir, garnir les cup' avec le fromage et servez.

 

C'est aussi simple que ça !

 

Encore une p'tite photo, vue de dessus pour vous aider à patienter...

Avant de vous quitter, faut qu'j'vous parle d'un jeu sur le Blog de Charlie Marotte "Mes fascinations". Charlie Marotte c'est une fille avec un coeur gros comme une mongolfière qui partage ces réas, ses créas, ses coups de coeur et ses coups de gueule. Allez donc faire un p'tit tour par chez elle, c'est ici.

4 commentaires

lun.

13

févr.

2012

COEURS DU BONHEUR!

J'avais envie d'écrire : "No comment" car ils parlent d'eux-mêmes. Mais je ne résiste pas aux jeux de mots. Alors...

 

Coeurs de pierre

Papiers coeur

Coeur noir

Coeurs de patate

Coeurs en miette

Coeurs froissés

Rien dans le coeur

Coeur sous pression

Accroche-coeurs

Coeurs de mousse

Emporte-coeurs...

 

Mes préférés ? Les pierres, les fruits, les légumes en forme de coeur : la poésie de la nature !

 

Et vous ?

7 commentaires

jeu.

09

févr.

2012

Elle a du "chien" cette trousse !!!

Je vous en avais parlé, le voici donc. 

 

Encore un pavé ! Un pavé en guise de trousse. Une trousse qui a du "chien" !

 

Comme je vous le disais précédemment, je me suis éclatée à la réaliser. Je suis retombée dans le turquoise : que du bonheur ! J'ai eu envie de quelque chose de "rigolo", léger...

 

Les techniques : couture, évidemment, crochet aussi, transfert accessoirement.

 

La voilà donc avec son tuto !

Et maintenant sous toutes ses coutures. Et surtout, parce qu'elle a 2 faces. J'ai d'abord hésité, me disant que ce serait peut-être trop chargé, mais ma Princesse pensait tout l'inverse.

 

Comme vous le constatez, je suis allée à fond dans les contrastes et les accessoires "girly" : du rose, du bleu, des fleurs, des pois, des "dentelles" au crochet, des boutons, des rubans, des "doggys".

 

Alors, elle vous plait ?

 

Pour le tuto, clic-clic. Attention toutefois si vous débutez en couture car sans être trop compliquée, cette trousse n'est pas non plus des plus faciles à réaliser. Alors, lisez bien le tuto avant de vous lancer.

 

N'hésitez pas à relever les incohérences, à poser des questions, tout le monde en profitera...

 

J'attends vos comm' avec impatience.

9 commentaires

lun.

06

févr.

2012

Un pavé dans sa besace !!!

Un pavé dans sa besace !

Un pavé pour tout fourrer !

Un fourre-tout tout doux !

 

Celui-ci est pour ma Reine des Bonbons qui embarque, avec elle, un chargement de stylos, crayons, gommes... de toutes les couleurs, des plus humbles aux plus fantaisistes...

 

Promis depuis l'été, il était tant de le réaliser ! Et elle a été enchantée !

 

Elle qui a choisi elle-même les couleurs et les tissus : liberty et pois ; j'ai donc été limitée...

Elle a été réalisée de la même façon que la trousse "Flamenco" de ma Fleur de Lotus que je vous remontre, pour le fun !

A venir : une troisième trousse pour ma Princesse Mononoké avec un tuto !!! Certaines d'entre vous l'attente depuis un moment ! Cette fois, j'ai pu choisir les tissus et y aller à ma guise pour la custo ! Je me suis ECLATEE !!!

 

Si vous n'êtes pas encore inscrite à la newsletter, je vous y invite pour être parmi les premières informées.

 

Alors, vous le trouvez comment ce pavé ?

5 commentaires

sam.

04

févr.

2012

Un samedi pas comme les autres

Un samedi comme on en voudrait souvent. Mais avant de vous montrer samedi, je vais vous parler de vendredi et même des préparatifs du jeudi.

 

En fait, ma Princesse Mononoké, la 2ème de mes filles est en 3ième et comme tous les élèves de cette classe, elle a dû effectuer un stage d'une semaine en milieu professionnel. Si nous n'avez pas encore d'enfant au collège, vous allez peut-être être étonnée mais c'est comme ça. Une immersion de 5 jours, pour leur faire découvrir les facettes du monde des adultes. L'ennui surtout, car c'est vraiment de l'observation : on ne touche à rien, on ne fait pas de manutention, on ne touche pas à la caisse... Tout ça, bien entendu pour les protéger... Heureusement, ils ont le choix de l'entreprise, la collectivité, l'assistante maternelle, le médecin...

 

Ma fille avait choisi une clinique vétérinaire et elle a eu la chance d'être prise. Ben voui ! vous vous en doutez, un ado dans les jambes, c'est pas toujours très recherché...

 

Du coup, pour remercier ces m'ssieurs-dames de l'avoir acceptée parmi eux (et ils ont été très gentils), je leur ai préparé quelques douceurs.

 

D'abord, j'ai repris l'idée de la boîte de conserve surprise avec une petite touche d'humour. Sur l'emballage, était noté "Complément alimentaire pour vétérinaire et aide-vétérinaire". J'ai aussi fait des cornes de gazelle et même si la photo ne donne rien, c'était une tuerie de la mort question goût !!! Et je n'étais pas peu fière de moi car ça n'était pas la première fois que j'entreprenais la chose et précédemment, c'était plutôt du genre "Arrête de ramer, t'attaques la falaise !", entendez du "tout loupé". Les quelques cupcakes qui les accompagnaient avaient moins fière allure, because le glaçage que je ne voulais pas trop coulant, s'est avéré pas coulant dutout et même plutôt collant. J'ai dû y aller à la cuillère et esthétiquement, y avait pas de quoi faire vibrer Hollywood. Mais zétaient bon qu'en même ! Et c'est l'essentiel !

 

Bon je vous montre. Les biscuits noisette-oignon de la boîte surprise ont été réalisés grâce à un outil "too much" que Ma Fleur de Lotus m'a offert, il y a peu. Clic pour la recette.

Je reviens à samedi.

 

Tout d'abord, j'avais rendez-vous avec Aïcha que j'ai rencontré lors d'une brocante, il y a 8 mois. Elle avait peu après rejoins mon blog et depuis, nous étions régulièrement en contact. Et un jour, elle m'a commandé une écharpe et un bonnet pour sa puce ainsi que des fleurs au crochet et des étoiles. 

 

En mamans perpétuellement surbookées on a dû se quitter bien vite mais j'espère que l'on aura l'occasion de remettre ça, devant une bonne tasse de thé...

Au moment de partir, j'ouvre la boîte à lettres et là, surprise, bonheur, joie, extase ! Une enveloppe à bulles, tout droit débarquée de Bretagne, un courrier de ma copine Véfa. Je vous montre sans tarder comment cette fimoteuse de talent, scrapookeuse à ses heures perdues, m'a gâtée.

Vous avez vu ces merveilles ! De quoi m'envoyer au Nirvana ! Je craque pour les triskels, le turquoise, le côté bois du coeur... Et sa carte est tellement pepsy !!! J'm TOUT !!!

 

Je n'ai qu'un conseil à vous donner : courir visiter sa boutique en ligne ! A court d'idées cadeau ? Envie de se faire plaisir ? C'est par ici. Y en a même pour les zhoms !

 

Alors encore un merci grand comme l'océan et un bisou gros comme le ciel pour ce beau cadeau, Véfa.

 

Voilà, il est 00:01 h. Samedi vient de s'évanouir. Bonjour dimanche ! Mes p'tits yeux me picotent... Je vous laisse... A très bientôt...

6 commentaires

mer.

01

févr.

2012

Qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Saison 2

Ou comment lutter efficacement contre le "sakaï". Et oui, ça caille ! Et on nous promet bien plus encoure... Alors voici une recette pour se réchauffer les entrailles et pour changer du classique "purée-jambon".

 

Il s'agit d'une Pastilla. La mienne est aux poivrons et courgettes mais, vous pouvez aussi la cuisiner aux poivrons seulement ou aux courgettes seulement ou y ajouter des pommes-de-terre...

 

Il vous faudra :

- un paquet de feuilles de brick,

- 200 g de courgettes,

- 200 g de poivrons,

- accessoirement des tomates séchées,

- 300 g de fromage de chèvre frais,

- 2 oeufs,

- 5 càs de chapelure,

- 40 g de beurre,

- huile d'olive

- sel et poivre.

 

Tout d'abord, laver, épépiner et couper les poivrons en lanières et faire revenir dans de l'huile. Réserver.

 

Laver les courgettes et les sécher. Les râper dans un saladier, les saupoudrer de sel (1càc) et les laisser dégorger 1h. Les égoutter dans une passoire, les étaler sur un torchon et les éponger avec un second torchon.

 

Accessoirement couper en lanière des tomates séchées, de l'aïl, du basilic ou d'autres herbes de votre choix.

Préchauffer le four Th 6. Ecraser le fromage de chèvre et le mélanger avec les courgettes, les poivrons, les tomates, l'aïl, les herbes, 1 càs de chapelure, les oeufs et 1 càs d'huile d'olive.

Faire fondre le beurre et badigeonner en l'intérieur d'un moule (articulé de préférence mais vous pouvez aussi vous débrouiller avec un moule classique). Tapisser le de feuilles de brick en rosace (cf la photo) en les faisant dépasser tout autour. Beurrer les feuilles et les parsemer de 2 càs de chapelure. Verser le mélange précédemment obtenu. Parsemer le reste de chapelure avant de rabattre les feuilles de façon à couvrir le mélange. Recouvrir les feuilles avec le reste du beurre.

 

Enfourner environ 40 mn. Démouler et déguster.

Hummm ! ce mélange crousti-fondant... je craque ! Et vous ?

3 commentaires