dim.

30

oct.

2011

1999 - 2011

12 ans !!! 12 ans déjà ! 12 ans qu'est née une petite reine, une reine des bonbons. Une petite reine hyper tonique, avec une voix à éclater le cristal. Elle était si chétive qu'aujourd'hui j'ai dû mal à en croire mes yeux : elle m'a rattrapée. Malgré ses doutes, ses craintes, c'est une fille sociable comme il en existe peu avec un coeur gros comme une mongolfière.

 

Il y a quelques temps, elle me disait : "Tu ne m'as jamais fait de pièce montée pour mon anniversaire." Fallait donc que j'assure.

 

Et, ça n'a pas été facile. J'ai cette facheuse tendance à m'imaginer des trucs ultra super trop giga bien ; des gâteaux que l'on pourrait manger euh... au paradis. La réalité est beaucoup plus cruelle. Donc, après maints remaniements dans ma petite tête de douce rêveuse, j'ai dû revoir à la baisse mes ambitions. D'autant que les éléments n'ont pas été de mon côté ; du genre, une pâte à sucre qui craque, un colorant au régime sec...

 

Bref, j'ai fait comme j'ai pu. Heureusement, heureusement ! ça a plu à ma p'tite reine qui m'a donné dans l'écarquillement d'yeux. Ouf !!! sauvée par la "Red Decorating icing" Wilton que j'avais acheté chez Mora (pour celles qui ne sont pas parisiennes, Mora a une boutique en ligne où vous pourrez commander des trucs qui font fureur sur les gâteaux). La Decorating icing est un genre de crême au beurre toute prête et super colorée, conditionnée en tube, comme la mayo mais qui se conserve à température ambiante pendant les mois.

 

Comble d'horreur, il pleuvait ce jour-là, alors je suis désolée pour la qualité médiocre des photos.

 

Bon ! j'arrête mon blabla et je vous montre le monument. Je vous dis ça parce que je n'avais pas lésiné sur les quantités ; du coup, on a eu de quoi goûter pour plusieurs jours.

Pour l'explication, il est composé d'un gâteau à la vanille, celui dont je vous ai déjà parlé ici.  J'en fais plusieurs dans des moules différents que je superpose et entre lesquels j'insère du mascarpone sucré. Ce qui veut dire que dans la partie blanche du haut, il y a 2 gâteaux, idem pour la partie bleue. On voit mal mais il y a une partie rose en dernier. Elle était censé être plus grande et plus voyante mais j'ai mal assuré mon coup et je me suis retrouvée en panne de pâte à sucre ; eh oui ! à force de vouloir dresser des pyramides... Par chance, j'avais du chocolat blanc pâtissier pour le glaçage, avec un peu de colorant rouge, je m'en suis sortie.

 

La déco est faite avec des coeurs et étoiles en sucre que l'on trouve dans tous les hypers. Et les fleurs viennent de chez Mora.

 

Au bout du compte, je le trouvais un peu bling-bling ce gâteau mais, entre nous, il était délicieux et je dis ça sans me venter car la réalisation est, il faut l'avouer, super facile. Le lendemain, question papilles, c'était carrément devenu une tuerie ; certaines saveurs se révèlent avec le temps.

 

Bon, maintenant, je vous le montre en détails pour que vous puissiez admirer les surprises de la pâte à sucre qui rompt.

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir et découvrir les horreurs !!! Profitez-en c'est Halloween en avant première !!!

 

Bon alors maintenant, j'attends vos comm. Il est kitsch mon gâteau ? La Reine des Bonbons serait-elle aveuglée par un débordement d'amour ?

 

J'en profite pour vous remercier toutes pour vos petits mots gentils sur Shingi. Pour les messages persos :

 

- J'attends ton avis Aïcha. Merci pour ton comm. Tu as raison, Shingi est un cadeau du ciel !!!

 

- Talchoun, je crois que nos fils auront un tas d'émotions à partager dans la cour de récré. Je suis impatiente que l'on se revoit pour en parler nous aussi. Et le blog ?

 

- Véfa, tu as raison, on est tous complétement gaga à observer Shingi !

 

Sur ce, je vous quitte. J'ai encore une montagne de trucs à vous montrer et j'espère trouver le temps de le faire au plus vite.

 

 

 

6 commentaires

mer.

26

oct.

2011

Une boule de bonheur

Je brille par mon absence ces derniers temps, n'est-ce pas !

 

En fait, c'est purement l'horreur ; je joue à "cours après moi que j't'attrape" avec le temps. Mais j'ai beau essayer de le prendre, il m'échappe toujours. Sûre à l'école du Temps qui passe, je suis première de la classe.


En plus, je m'en rajoute et c'est de cela que je compte vous parler.

 

Le jeudi 13 octobre, une petite créature toute douce et fragile a fait irruption dans notre vie. Je dis "irruption" car ça n'était pas prévu. A vrai dire, on m'a un peu forcé la main parce que perso, j'hésitais énormément. Seulement là, j'ai cédé.

 

Il s'agit d'une toute petite chatte d'à peine un mois ; une petite chatte abandonnée avec ses trois frères et chaleureusement receuillis par un gentil monsieur qui ne pouvait les garder parce qu'il en a dèjà trois. Du coup, je ne pouvais que dire "oui".

 

Allez ! Je vous la montre ; endormie pour l'instant (mon appareil n'a pas la fonction pour les sujets en mouvement ; je vais y remédier dans les jours à venir).

Elle est pas "cro super mimi" ?

 

J'ai oublié de vous dire qu'elle s'appelle "Shingi" (ça se prononce "gui").

 

Comme tous les chats, elle dort beaucoup.

On l'a nourrie au biberon car elle n'était pas encore seuvrée. Pour ceux qui s'interrogent, il existe du lait maternisé pour chien et chat en pharmacie (un kit avec biberon et dosette).

 

Je vous mets quelques photos mais, je vous préviens, la qualité est un peu "beurk" parce que, sur le coup de l'émotion, on a pas vraiment pensé aux réglages.

A part ça, hier, c'était l'anniv de la Reine des Bonbons : 12 ans déjà !!! J'ai donc réalisé un gâteau à la hauteur de ses attentes, enfin j'espère. Je vous montre ça très prochainement.

 

Je me sauve...

11 commentaires