dim.

08

avril

2012

Où est Poopie ?

Vous vous demandez sûrement où est Poopie ? Plus de post depuis le 26 mars !

 

J'ai été pas mal occupée ces derniers temps. Et... Je déménage, je change de crêmerie... Enfin, virtuellement et en partie seulement !

 

Tous mes posts précédents vont rester sur ce blog mais l'adresse a changé. Elle est maintenant : poopie-louly.jimdo.com. J'ai abandonné la version "pro" et je perds, de ce fait, tout mon référencement. Et voilà pourquoi il est si difficile de retrouver ce blog.

 

Comme il ne répond plus à mes attentes, je migre sur poopie-louly.over-blog.com.

 

Ah ! J'allais oublier ! Je perds aussi ma boîte mail !!! Donc, plus de mails, plus de newsletters (ni les vôtres, ni les miennes). Heureusement, j'ai récupéré vos adresses à temps ! Je vous inscrirai donc sur mon nouveau blog. En revanche, il faut que je retourne m'inscrire sur les vôtres et si toutefois j'oubliais, n'hésitez pas à me contacter.

 

Alors, à bientôt sur poopie-louly.over-blog.com...

1 commentaires

lun.

26

mars

2012

Petits pains "Culte"

Ces petits pains, je vous en ai déjà parlé. Et si je relance le sujet, c'est parce que j'ai légèrement changé la recette ; à leur grand avantage, d'ailleurs. Mais aussi parce que j'ai changé le "fourrage" de base (sucre et canelle) par un produit culte, "Ze" gôut de l'avance : le Nutella ! Et je ne regrette rien car si leur forme est toujours aussi généreuse, leur couleur toujours aussi dorée, leur texture toujours aussi tendre et fondante, leur goût est encore plus giga super trop "too much". Bref, vous l'avez compris, c'est le truc imcontournable à essayer pour épater sa tribu !

Afin d'éviter de vous trimbaler sur mon site pour retrouver la recette, je vous la mets ci-dessous. Ce que j'ai changé ? J'ai remplacé la crême liquide par une cuillère à soupe de yaourt, tout simplement. Et croyez moi, la pâte gagne un max en goût...

 

Les ingrédients :

- 300 g de farine

- 1 càc de levure sèche de boulanger (ou l'équivalent en levure fraîche)

- 12,5 cl de lait

- 20 g de sucre

- 75 g de beurre ramolli

- 1 càs de yaourt

- 1 càc de sel

 

Perso, je mets tout dans mon robot pétrisseur en commençant par la farine et lui fait le reste. Mais, si j'avais à le faire à la main, je ferais un puits avec la farine dans lequel je mettrais tous les autres ingrédients et je pétrirais jusqu'à n'en plus pouvoir.

 

Ensuite, on laisse reposer 1 heure.

 

Puis, on étale la pâte et on la soupoudre de cannelle et de sucre ou on tartine généreusement de Nutella. On roule le tout et on découpe en tranches d'environ 2 cm dépaisseur ; tranches que l'on va déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et que l'on va recouvrir d'un torchon.

 

Encore, une interminable heure d'attente et préchauffage du four th 6, pendant une dizaine de minutes.

 

On enfourne et après 20 à 25 mn, c'est prêt ! Enfin presque, parce qu'il va encore falloir attendre que ça refroidisse.

 

Et voici le "avant-après".

Tentant non ? Bon, si vous essayer, n'hésitez pas à me faire part de vos résultats.

 

Vous m'avez demandé comment je faisais les jolis dessins sur les biscuits, alors voilà l'explication en images. Pour précision, j'ai trouvé les petits emporte-pièces jaunes sur un marché populaire de ma ville. On trouve des "trésors" dans ces marchés !! Les bleus sont ceux du "suédois".

Avant de finir, je ne peux m'empêcher de vous montrer mes cupcakes du week-end qui n'ont rien d'original, ni d'exceptionnel mais une couleur et un subtil "parfum" d'enfance. Je ne suis pas "tradition" mais je repense avec bonheur aux petits matins frais, au jardin, en pyjama et bottes en caoutchouc dans la rosée à la "chasse" aux oeufs. Des souvenirs presque illarants de jeux au cours desquels il s'agisait de voler les oeufs des poules. Attention ! Celle qui se retrouvera dans ce jeu gagnera toute mon estime et j'espère, une bonne partie de rigolade ! Mais, je vous préviens, il n'y en a qu'une et j'ose croire qu'elle trouvera quelques minutes pour lire cet article malgré la fastidieuse période des livrets.

Vous avez quels souvenirs, vous, de Pâques ?

9 commentaires

lun.

26

sept.

2011

Popopopomm...

Vous avez aimé mes Fujicakes, préparez-vous à découvrir une "tuerie" de saveurs ! Une surprise, une explosion de bonheur pour les papilles !!! Un subtil mélange d'authentique et de rustique avec le beurre et la pomme et d'exotique avec le citron.

 

Allez ! Sortez vos tabliers ! Faites chauffer le four ! Dites à votre homme d'aller ceuillir les pommes dans le fond du jardin et on y va !

 

La recette, je l'ai découverte dans un magazine "Régal" ; je n'ai pas noté le numéro, ni même la date, ni même la personne qui proposait la recette. Alors, si quelqu'un sait ou se reconnait... Bienvenue ! Et mes plus plates excuses.

 

Ce que je sais, c'est que ce gâteau s'appelle : "Le gâteau jaune des "Mots Bleus" (une librairie normande sur la plage de ???)

 

Il vous faudra :

- 3 oeufs

- 2 grosses pommes

- 150 g de sucre

- 180 g de beurre demi-sel

- 280 g de farine

- 1 citron et demi

- 1 sachet de levure.

 

Pour commencer, préchauffez le four à 200° c.

 

Ensuite, pressez le citron.

 

Mélangez levure et farine.

 

Faites fondre le beurre et ajoutez le jus du citron.

 

Cassez les oeufs dans un saladier, ajoutez le sucre et fouettez jusqu'à blanchiment.

 

Ajoutez ensuite le beurre-citron puis la farine-levure.

 

Après avoir pelez et coupez les pommes en dés, ajoutez les à la pâte.

 

Beurrez un moule et versez y la préparation.

 

Faites cuire environ 50 mn.

 

A la sortie du four, arrosez le gâteau avec le jus du 1/2 citron.

 

Laissez tièdir avant de dévorer. Il parait qu'il est encore meilleur le lendemain. Mais chez moi, il ne tient jamais jusque là. Alors, vous me direz...

 

Allez, je vous montre les photos. Pas de quoi s'affoler à l'oeil nu ! C'est dans la bouche que ça se passe.

Bon app' !!!

5 commentaires

dim.

01

mai

2011

Petits pains sucre-canelle

 

 

 

Huuuummmm !!!

 

Un régal après un après-midi ensoileillé passé à pédaler sur les bords de Seine !!!

 

L'alchimie du bonheur est simple : du pain briochée, du sucre, de la cannelle, un peu de muscu et la patience d'attendre.

Voici donc ma recette, pour qu'à votre tour, vous puissiez faire chavirer vos papilles.

 

Les ingrédients :

- 300 g de farine

- 1 càc de levure sèche de boulanger (ou l'équivalent en levure fraîche)

- 12,5 cl de lait

- 20 g de sucre

- 75 g de beurre ramolli

- 5 cl de crême liquide

- 1 càc de sel

 

Perso, je mets tout dans mon robot pétrisseur en commençant par la farine et lui fait le reste. Mais, si j'avais à le faire à la main, je ferais un puits avec la farine dans lequel je mettrais tous les autres ingrédients et je pétrirais jusqu'à n'en plus pouvoir.

 

Ensuite, on laisse reposer 1 heure.

 

Puis, on étale la pâte et on la soupoudre de cannelle et de sucre selon ses goûts. On peut aussi y mettre des raisins secs ou des pépites de chocolat. On roule le tout et on découpe en tranches d'environ 2 cm dépaisseur ; tranches que l'on va déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et que l'on va recouvrir d'un torchon.

 

Encore, une interminable heure d'attente et préchauffage du four th 6, pendant une dizaine de minutes.

 

On enfourne et après 20 à 25 mn, c'est prêt ! Enfin presque, parce qu'il va encore falloir attendre que ça refroidisse.

 

Bon app' !

 

 

 

Pour finir, voici la recette des petits pains revue et corrigée par Lau de la Galerie de Lau et son mini-chef cuisto : petits pains aux raisins secs.

 

Merci Lau pour tes photos et bravo au chef !

 

Et si vous alliez faire un tour sur son site ? Ce qu'elle fait est génial !!!

 

Alors ? A qui le tour ?

Pour laisser un commentaire, cliquez sur le titre de l'article.

4 commentaires

dim.

02

janv.

2011

Bientôt l'Epiphanie !

L'Epiphanie approche ! Cette année, c'est le 6 janvier ! Chez moi, on l'aime la galette et on n'a pas attendu la date officielle pour en manger, même qu'on la fait nous-mêmes. Trop facile ! Et en plus, on peut sortir des chantiers battus et les fourrer avec ce que l'on veut !

 

La base est très simple ; n'hésitez pas à mettre les enfants à contribution parce que c'est facile et pas dangereux et qu'en plus, ils seront ravis du résultat obtenu.

 

D'abord, il vous faut l'essentiel, l'incontournable :  2 rouleaux de pâte feuilletée. On étale le premier rouleau et on badigeonne le tour, sur 2 cm, avec du jaune d'oeuf (voir la première photo). On étale ensuite le fourrage et ON MET LA FEVE ! (L'étape est importante. Sinon, il faudra ouvrir et là, ça risque de ne plus adhérer ou pire si on ne s'en apercevoit qu'après la cuisson de la galette). Ensuite, on pose le deuxième rouleau au-dessus du premier et on appuie tout autour. Reste ensuite à recouvrir, toute la surface, du reste du jaune d'oeuf et à tracer au couteau ou à la fourchette de jolies motifs. Vous enfournez thermostat 8, 30 mn environ.

 

La fin, vous la connaissez : on mord, on mâche et on se régale !

 Voici quelques idées de fourrage :

1) le classique fourrage à la frangipane :

- 200 g de poudre d'amandes

- 200 g de sucre

- 120 g de beurre mou

- 2 oeufs

2)  le fourrage aux pommes

- 2 pommes coupées en fins quartiers

- de la compote de pommes

- 1 càc de vanille liquide (facultatif mais non négligeable)

3) le fourrage à la noix de coco

- 150 g de crême patissière

- 100 g de noix de coco râpée

- 100 g de beurre mou

- 100 g de sucre glace

- 1 càc de Maïzena (ou à défaut de farine)

- 2 oeufs

Mélangez à la spatule, le beurre, le sucre et la Maïzena.

Incorporer les oeufs battus puis la noix de coco.

Ajouter enfin la crême patissière.

 

4) le fourrage à la crême de marron

- une petit boîte de crême de marron

- 80 g d'amandes en poudre

 

A la maison, on a organisé un petit vote et à l'unanimité, c'est la galette à la crême de marron qui a obtenu la première place.

Les enfants ayant grandi, ils se souviennent très bien des fèves des années précédentes et je me suis vue dans l'obligation d'assurer cette année ; ça m'a donné envie d'en confectionner moi-même.

 

Je les ai faites en fimo, pour le côté coloré et parce que le vendeur de Rougier et Plé me l'a conseillée, pour sa facilité d'utilisation. La porcelaine auto-durcissante serait moins souple et maléable, en plus, il faut la peindre et la vernir. Ce fut, pour moi, une première expérience fimo et je ne regrette pas : les résultats sont encourageants et je pense déjà à tout ce que je vais pouvoir réaliser.

Je ne me suis pas encore attaqué aux couronnes et je pense remettre cela à l'année prochaine.

 

Tout cela me donne envie d'organiser un "swap" galette des rois. Un swap virtuel biensûr !

Le truc où l'on peut saliver sur des galettes sans prendre une calorie.

 

Le principe est simple : si vous avez une recette de galette qui diffère des miennes, envoyez-la moi avec la photo (vous trouverez mon adresse dans la partie "contact"). Idem pour les couronnes et les fèves (si quelqu'un les fabriquent en porcelaire auto-durcissante, ça m'intéresse!!!). Je fixe la date limite au 10 janvier minuit.

 

Ensuite, je les publie et tout le monde en profite. On pourrait même faire un petit vote, pourquoi pas ? Mais pour cela, il faudrait qu'il y est un nombre suffisant de participants. Alors si ça vous intéresse, je vous attend. Motivez les copines !

 

J'ai hâte de découvrir vos réalisations !!!

5 commentaires
Feedback